TENDANCE: Vers l'iridescence

.

 

Crée à partir d'interférences lumineuses, l'iridescence est un effet d'optique dont les défauts d'origine sont devenus les atouts dont les designers ont su tirer le meilleur. Luminaires, mobilier et accessoires seront de plus en plus épris de ce phénomène et la rendront matière. Decryptage en six projets.

 

 

En guise d'introduction à l'iridescence, il est impossible de passer à côté d'un projet qui aura à coup sûr marqué l'année 2017: l'Ombr Glass Chair par GERMAN ERMICS. Présentée au Salon de Milan, l'équilibre entre fragilité certaine et matériau incroyable a depuis lors marqué les esprits. Ce projet, qui a fait naître en nous une fascination grandissante pour l'immatériel et la transparence, marque l'entrée de l'iridescence dans les tendances actuelles et à venir.

 

 

D'un point de vue technique, l'iridescence s'obtient par l'utilisation d'un verre dichroïque, qui permet d'obtenir ces reflets tant convoités. Le studio italien FORMAFANTASMA a utilisé ce matériau afin de communiquer son exploration de l'interaction entre lumière et architecture. Comme à leur habitude, les designers ont le don de faire oublier toute technique derrière une énorme décharge de poésie qu'on adore...

 

 

Cette matière dont la couleur indéfinissable car multiple nous attire, a été également explorée par  STUDIO FINNA sous forme d'objets soufflés à la bouche selon une technique traditionnelle. Chaque élément est unique et une fois combinés, l'installation forme un ensemble ecclectique mais définitivement harmonieux. La delicatesse de ces formes alliée à l'effet du verre dichroïque joue avec la lumière et donne lieu à des objets presque mystiques.

 

 

Les français NORMAL STUDIO ont également choisi une base iridescente pour la création de leur lampe Readymade, en hommage à la technique d'assemblage que pratiquait Achille Castiglioni dans les années 50 et 60. Avec un choix minutieux des matériaux ici combinés, le studio s'inscrit dans la longue tradition des explorateurs de la frontière quasi-invisible entre art et design, et des précurseurs de tendances.

 

 

L'effet dichroïque peut également être obtenu grâce à un film appliqué entre deux plaques de matière. C'est le cas de la Prismania Chair par ELISE LUTTIK, qui rejoint la famille des privilégiés ayant su voir l'indéniable potentiel de l'iridescence. La subtilité de la mise en couleur de cette chaise étant dépendante du point de vue selon laquelle on la regarde, fait que parfois, elle disparait. Entre mobilier et artefact, ce projet nous amène à voir toutes les couleurs du spectre grâce à son film dichroïque.

 

 

Et enfin, voici probablement la dernière collection en date à la finition iridescente: Bubbly Lights de la designer new-yorkaise ROSIE LI, présentée cette année lors de l'évènement ICFF 2017. Ces étranges créatures qui semblent tout droit sorties de l'esprit de Yayoi Kusama sont inspirées des bulles de savons autant pour leur forme, que pour l'utilisation de l'hématite botryoïdale pour leur base. Et à la designer d'expliquer:

 

"Le véritable défi était de définir une logique interne pour ce système, car nous voulions trouver un équilibre entre la vitalité organique et la simplicité structurée".

Rosie Li pour Dezeen

 

 

Une source d'inspiration inestimable, et idéale pour l'été  😎 

 

 ➡ N'oubliez pas de LIKER et de PARTAGER cet article! Un petit geste pour vous, un grand soutien pour Husk!

M E R C I

Sources: Dezeen, Trendland, Sight Unseen

 

Chloé Valette