DESIGN: Le bois s'affiche en 3 nouvelles chaises

.

 

Le bois est un matériau qui ne cessera jamais de nous étonner. Probablement la ressource naturelle la plus demandée au monde, il est périssable autant qu'il est capable de se renouveler de lui-même. Dans le milieu du design, le bois est choyé et convoité pour ces multiples propriétés. Rendez-vous avec l'actualité, et trois nouvelles chaises à chaudement considérer.

 

 

I

Andrea Mestre, Gandia

 

Andrea Mestre a étudié le rotin, plutôt pour ses capacités que pour son aspect. En effet cousin du bois, c'est un matériau d'une souplesse incroyable, une propriété qui n'est probablement pas assez exploitée. C'est pourquoi la designer est parti à la recherche de cette flexibilité, transformant un mobilier de notre quotidien en objet dynamique, s'insérant davantage dans notre environnement et nos actions, puisque contrairement aux apparences, le dossier et l'assise de Gandia bougent, glissent, accompagnant et s'adaptant aux moindres mouvement de son utilisateur.

 

Plus d'informations sur le site d' Andrea Mestre.

 

 

 II

Arch Chair, Douglas and Bec

 

Tirant profit des formes sculptural du design nouvelle vague, la chaise Arch par Douglas and Bec rend cependant hommage aux chaises typiques des brasseries Parisiennes, dont Thonet fut l'initiateur. Sublime association du bois cintré et du rotin une fois encore, l'objet pourrait être banal. Loin s'en faut. Embelli d'une assise confortable en velours, Arch a tout pour devenir un fauteuil emblématique et raffiné, parfait pour un lobby d'hôtel, un salon, bref, un intérieur à la hauteur de son allure.

 

Plus d'informations sur le site de Douglas and Bec

 

 

III

Lisa Ertel, Dune

 

Le bois peut être outil d'illusion. Manipulé, usiné, il peut paraître plus rustre qu'il est réellement. Lisa Ertel a joué avec l'apparence du bois, ses anneaux et son irrégularité pour la révéler au grand jour. En effet, Dune, grâce à la technique du sablage, est issue d'un bois qui fut à l'origine poli et lisse retrouvant enfin du relief, en exagérant les traits de ses anneaux. La designer force la nature à ressurgir, et, grâce aux effets d'ombre et de lumière, c'est finalement le vivant qui prend le pas sur le matériau, lui redonnant sa dynamique et sa complexité.

 

Plus d'informations sur le site de Lisa Ertel

 

 

 ➡ N'oubliez pas de LIKER et de PARTAGER cet article! Un petit geste pour vous, un grand soutien pour Husk!

M E R C I

Photographies: Dune, Michelle Mantel

 

 

Chloé Valette